Le château

Bâti au début du règne de François 1er, aux environs de 1515 (la façade était alors plus large et flanquée de quatre tourelles aux angles), il fût racheté et reconstruit en 1681 par Jacques Bouvier de la Motte, descendant d’une vieille famille de négociants et de magistrats de Montargis. Il fut ensuite érigé en marquisat sous Louis XV en faveur de Guillaume Bouvier de la Motte.Il se situe sur l’ancien domaine de Beauverd, bailliage du ressort d’Orléans jusqu’en 1355 puis de Montargis sous le nom de « Bailli de Montargis et Cepoy ».

Actuellement le château est formé d’un corps principal et de deux tourelles détachées de la façade.

En décembre 1977, il est concédé par la commune pour 99 années (bail emphytéotique) aux Compagnons du Devoir qui en assurèrent la restauration pendant cinq ans et y installèrent leur « Maison ».

Le parc du château, d’une superficie de 7 Ha 50, « à la française » avec pelouses rectangulaires, ronds-points, allées se coupant « à angles », fossé et pont bordant la route de Châlette, constitue un lieu propice aux promenades et activités sportives.

Les élèves des écoles maternelle et primaire situées dans ce parc bénéficient d’un environnement particulièrement agréable.

 

Château des seigneurs du canal

Cet édifice, construit par Nicolas Cadot dans le style sobre et souple (fenêtres cintrées en façade) date  du début du XVIIIe siècle. Cette bâtisse était la demeure du directeur général des Canaux d’Orléans et du Loing.

Devenue propriété de la commune en 1951, cet édifice abrite depuis avril 1977 une accueillante auberge de jeunesse recevant également des séminaires, des stages ou classes de découverte.

A voir à quelques pas de cet édifice, 21 quai du Port, des ancres de marine au-dessus de la porte et du puits qui témoignent de l’influence de la batellerie à Cepoy.

L’église Saint-Loup

Admirablement campée sur un éperon, l’église Saint-Loup, de style roman, date du XIIe siècle. Construite sous le vocable de Saint-Loup à la fin du XIe siècle, elle fut achevée en 1143. La partie la plus ancienne de l’édifice comprend le chevet (chœur actuel), les deux chapelles absidiales (chapelle Saint-Nicolas, patron des mariniers, à gauche du chœur et la chapelle de la Saint-Vierge à droite) et le clocher. L’adjonction d’une nef centrale est intervenue quelques années plus tard et celle des deux nefs collatérales, quelques siècles après également. Soulignons la facture particulièrement intéressante du chemin de croix et les vitraux de Lobin de Tours. Au cours des siècles, différentes restauration eurent lieu. De 2004 à 2010, l’ensemble de l’église, extérieur et l’intérieur, a été rénové. Le mobilier a été restauré ou remplacé.

La visite de l’église s’effectue sur demande en mairie.

En savoir plus à propos de l’église Saint-Loup et son histoire