Mairie de Cepoy

11 Avenue du Château 45120

Accueil de la mairie

tél : 02 38 99 05 05

Prendre contact par mail

mairie[at]ville-cepoy.fr

Attention aux vipères

Des vipères ont été repérées autour des étangs de Cepoy.

En général, les vipères sont actives plutôt la nuit et n’attaquent pas l’Homme. Seulement, elles mordent quand elles se sentent en danger.

Afin de ne pas déranger les serpents, il ne faut pas retourner des pierres ni fouiller dans les broussailles… pour vous protéger, éviter les chaussures ouvertes lors de vos promenades.

Soyez également vigilants pour vos animaux. Tenez les chiens en laisse afin de leur éviter les morsures.

Comment éviter la morsure ?

Le risque d’être mordu par un serpent est normalement quasi-nul. Celui-ci augmente en période estivale, dans les zones chaudes et rocailleuses. Les serpents sont sourds mais ils réagissent très vite aux vibrations en fuyant.

Qu’ils soient venimeux ou non, ils ont tendance à fuir l’homme et ne mordent que pour se défendre, lorsqu’un individu leur marche dessus ou les approche. Voici quelques conseils à suivre pour éviter la morsure :

  • Eviter d’approcher un serpent, même s’il est immobile et semble mort, et ne l’attaquez pas
  • Évitez de soulever des pierres, en dessous desquelles ils peuvent se terrer
  • Entretenez votre terrain, les herbes hautes pouvant représenter un refuge idéal pour un serpent
  • Privilégiez les chaussures montantes et les pantalons
  • Marchez à pas appuyés : les secousses suffisent à faire fuir les serpents
  • La nuit, équipez-vous d’une lampe torche lors de vos déplacements.

Une attention particulière doit être apportée à la protection des enfants car le rapport poids/quantité de venin leur est défavorable et leur petite taille peut être à l’origine de morsures délicates.

Quels sont les symptômes en cas de morsure ?

Une fois sur deux environ, le serpent venimeux n’injecte pas son venin lors de la morsure : c’est une « morsure sèche » qui n’engendre que des symptômes locaux.

En cas d’injection de venin, on parle d’envenimation : des symptômes généraux apparaissent et leur importance dépend de la dose de venin présente dans l’organisme. En plus de la marque des crochets, une douleur vive survient et un œdème local apparaît (gonflement, rougeur, chaleur, …). Dans les cas les plus graves, l’œdème peut s’étendre au-delà de la zone mordue et le patient peut présenter des complications générales nécessitant une prise en charge hospitalière rapide et l’administration d’un sérum antivenimeux.

D’autres symptômes généraux dus à la toxine peuvent également apparaître après un délai variable (une demi-heure à plusieurs heures) lorsque la quantité de venin injectée par l’animal est importante : des symptômes digestifs, cardiovasculaires, respiratoires, une confusion.

Certaines personnes sont allergiques au venin de serpent et peuvent présenter un choc anaphylactique. En l’absence d’un traitement d’urgence adapté et d’une hospitalisation, ce choc anaphylactique comporte un risque vital. Si vous avez déjà été victime d’une réaction allergique très forte de ce type, gardez toujours sur vous une trousse d’urgence contenant un stylo d’adrénaline auto-injectable.

Que faire en cas de morsure ?

Si vous vous faites mordre par un serpent (non exotique), assurez-vous en premier lieu qu’il s’agit d’une morsure de vipère. La blessure a la forme de deux piqûres, tels deux crochets plantés dans la peau. Si ce n’est pas le cas, vous avez sûrement affaire à une morsure de couleuvre, non venimeuse et donc sans gravité.

Le second réflexe en cas de morsure de vipère doit être l’appel des secours : le 15 (Samu) ou le 112 (numéro d’urgence européen).

  • La victime doit être rassurée, même si elle commence à ressentir des crampes et des engourdissements. La position allongée, avec immobilisation du bras ou de la jambe, est celle qui convient le mieux.
  • En attendant l’arrivée des secours, mettez la victime en position latérale de sécurité, nettoyez la blessure à l’eau et au savon puis appliquez un antiseptique.
  • Ôtez les bagues, les montres, les chaussures et tout ce qui peut serrer la zone mordue car celle-ci va se mettre à gonfler.
  • Essayez de mémoriser l’aspect du serpent (sa taille, sa couleur, la forme de sa tête) mais ne cherchez pas à l’attraper.
  • En cas de douleur, utilisez uniquement le paracétamol et en aucun cas un anti-inflammatoire, ou d’aspirine qui augmente le risque de saignement.

Ne pas faire

  • Il faut prendre garde à ne pas inciser la plaie, ce qui pourrait sur-infecter la morsure ou favoriser la nécrose des tissus.
  • Autre idée reçue dangereuse, l’utilisation d’un garrot. Il est à proscrire puisque le venin se répand tout de même dans le corps et il peut également provoquer des nécroses graves. Les bagues et bracelets doivent donc être retirés sous peine de jouer le rôle de garrot.
  • N’essayez pas d’aspirer le venin.
  • Tout ce qui accélère le rythme cardiaque de la victime est à éviter comme le fait de la soutenir en position debout ou les excitants (thé, café, alcool).
  • Ne posez pas de glace ou de pommade sur la morsure.
  • N’injectez aucune substance : l’utilisation des kits anti-venins est inefficace et retarde souvent la prise en charge.
  • Ne quittez pas la personne mordue jusqu’à sa prise en charge médicale.

Source : ARS Pays de la Loire

Ville de Cepoy

À propos Ville de Cepoy

Commune de Cepoy © 2016 - Conception Idée Ad